Quelle est la composition de l’AdBlue ?

La composition de l’AdBlue® est la suivante :

  • urée (32.5 %)
  • eau pure (67.5 %)

Conçu par la VDA (association allemande de l’industrie automobile), l’AdBlue est une solution aqueuse fabriquée et distribuée par de nombreuses marques.

La composition est réglementée par la norme européenne ISO 22241 de façon à garantir la qualité du produit.

Qu’est-ce que l’urée contenue dans l’AdBlue ?

L’urée est un produit organique que l’on trouve sous forme de granules solubles. L’urée dégage une odeur d’ammoniac provenant de l’hydrolyse et de la molécule.

Produite industriellement, elle est fréquemment utilisée dans l’industrie agricole et l’industrie agroalimentaire. Elle sert également d’engrais et d’additif.

Quelles sont les différentes méthodes de fabrication de l’urée contenue dans l’AdBlue ?

Deux méthodes sont employées :

  1. les granules d’urée solides sont dissous dans de l’eau déminéralisée
  2. l’urée synthétique est mélangée à l’eau déminéralisée

Quelles sont les fonctions de l’AdBlue ?

Grâce à la technologie SCR, l’AdBlue permet de réduire considérablement les émissions d’oxydes d’azote et de préserver ainsi l’environnement.

L’AdBlue est injecté dans les pots d’échappement des véhicules.

L’urée contenue dans le liquide AdBlue se décompose ensuite en ammoniac sous l’effet de la chaleur. Une réaction chimique se produit et les oxydes d’azote se transforment alors en azote et en vapeur d’eau.

Voir aussi :   Transport /ADR et stockage d’AdBlue : quelle est la réglementation ?

La réduction des NOx est évaluée à hauteur de 85 %. L’AdBlue est donc une solution efficace pour lutter contre le rejet des particules polluantes dans l’atmosphère.

Le liquide AdBlue est un additif qui vient en complément du carburant. Vous devez veiller à faire le plein d’AdBlue tout comme le gasoil.

L’AdBlue ne doit pas être versé dans le même réservoir que le diesel mais dans un réservoir spécifique AdBlue. Ce réservoir est doté d’un bouchon bleu. Vous le trouverez à côté de celui du carburant, dans le coffre ou bien sous le capot du véhicule.

Stocker de l’AdBlue dans vos locaux professionnels représente des avantages certains, notamment d’un point de vue tarifaire.

Les tarifs de l’AdBlue ayant tendance à augmenter, et le remplacement de l’AdBlue n’étant pas possible, le stockage est une solution appréciée des professionnels. Il permet de bénéficier de tarifs intéressants.

L’Adblue n’étant pas considéré comme un produit dangereux, la réglementation du stockage et du transport</a> reste peu contraignante.

Si vous souhaitez stocker de l’AdBlue, Cuve Expert vous propose une gamme de cuve de qualité professionnelle. Découvrez la en cliquant ici.

Pour un approvisionnement de vos véhicules sur chantier, optez pour une cuve de ravitaillement Adblue.

Nos équipes restent à votre disposition pour vous aider à choisir votre cuve AdBlue au 03 59 61 63 62.

Quels sont les détails de la norme ISO 22241 ?

Les fabricants doivent impérativement respecter la norme ISO 22241 pour voir leur produit homologué et commercialisé. Cette norme garantit la qualité du liquide. Quatre volets doivent être respectés par les marques :

Voir aussi :   Consommation AdBlue de gros véhicules / poids lourds : calcul et estimation

  1. ISO 22241-1 : critères de qualité
  2. ISO 22241-2 : méthodes imposées pour les essais
  3. ISO 22241-3 : règles de transport, de manipulation et de stockage du liquide AdBlue
  4. ISO 22241-4 : définition du remplissage

L’AdBlue ne doit en aucun cas être fabriqué de manière artisanale. La mauvaise qualité obtenue entraînerait inévitablement des dégâts sur le véhicule (moteur). Sans compter que la garantie constructeur ne pourrait pas être mise en place.

Quelles sont les propriétés du liquide AdBlue® ?

Le liquide AdBlue est :

  • biodégradable
  • non toxique
  • incolore
  • limpide
  • soluble dans l’eau

À une température de – 11 °C l’AdBlue® se cristallise et à partir de 80°C il se décompose en ammoniac.

Quelles sont les conditions de stockage de l’AdBlue® ?

Le stockage en bidon ou bien en cuve du liquide AdBlue demande de respecter quelques règles de conservation :

  • température comprise entre – 5°C et +30°C.
  • à l’abri du soleil.
  • contenants (bidon, fût, cuve) en acier inoxydable ou matière plastique (norme ISO 22241).
  • cuivre et métaux galvanisés déconseillés.

Si vous avez fait l’achat d’un bidon en station ou autres, vérifiez la date de production. Le délai de conservation est limité à 18 mois, bidon non entamé.

L’AdBlue peut-il représenter un danger ?

L’AdBlue n’étant composé que d’urée et d’eau déminéralisée, il ne représente aucun danger pour la santé et peut donc être considéré comme inoffensif.

Non inflammable, non toxique, non explosif, il est conseillé malgré tout d’éviter le contact avec la peau et les yeux. Rincer à l’eau claire si besoin.

Quels sont les véhicules équipés du système AdBlue® ?

Tous les camions poids lourds, les bus, les véhicules de ramassage d’ordures sont conçus depuis 2006 avec le système AdBlue ®.

Voir aussi :   Est-il possible de remplacer l’AdBlue ?

Depuis 2015, de plus en plus de constructeurs de véhicules légers, équipent leurs modèles de voitures diesel (Peugeot, Opel, Citroën, Audi, Volkswagen, Mercedes, etc.) avec le système SCR.

Tous les types de véhicules bénéficiant du catalyseur SCR (norme euro 6) nécessitent un apport en d’AdBlue dans leur réservoir spécifique (bouchon bleu).

Même si la composition de L’AdBlue reste relativement simple mais précise, pas question de produire vous-même votre additif !

Vous risqueriez d’endommager le système SCR de votre véhicule et de plus, il est fort probable que l’efficacité pour réduire les émissions d’oxydes d’azote ne soit pas garantie.

Laisser un commentaire