Achat récupérateur d’eau – Peut-on bénéficier d’Aides ou de Subventions ?

Vous envisagez l’achat d’un récupérateur d’eau pour stocker les eaux pluviales. Le but ? Réaliser des économies sur votre facture d’eau potable. C’est une excellente idée !

Même si certaines aides et subventions ont malheureusement été retirées début 2022, il reste malgré tout des solutions pour alléger votre facture d’achat et d’installation d’une cuve à eau à votre domicile.

Aides et subventions pour l’achat d’un récupérateur d’eau

Acquérir un récupérateur d’eau de pluie permet de bénéficier de quelques avantages et d’obtenir des subventions locales. Ces aides contribuent à alléger votre investissement de départ. Il serait dommage de ne pas en profiter.

Taux de TVA Réduit

Bonne nouvelle, l’achat et l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie implique une facturation avec TVA à taux réduit de 10 %. C’est de surcroît un avantage appréciable qui permet une baisse significative du montant total de la facture. Pour en bénéficier, il faut bien entendu vous adresser à un professionnel pour l’installation de la cuve.

Conditions : La cuve à eau doit être installée dans votre résidence principale qui doit être achevée depuis deux ans minimum.

Voir aussi :   Calculer le volume d’une cuve de récupération d’eau de pluie

Subventions collectivités territoriales

Les collectivités territoriales (communes, départements et régions) encouragent les particuliers et les entreprises à investir dans une cuve de récupération d’eaux pour recueillir les eaux pluviales et ainsi réduire leur consommation d’eau potable. Elles sont nombreuses à verser une aide, consciente de l’enjeu écologique.

Renseignez-vous en mairie, en préfecture ou au conseil général de votre département.

Crédit d’impôt : Est-ce possible pour une citerne à eau ?

En tout début d’année 2022, l’État a supprimé le crédit d’impôt octroyé jusqu’alors aux acquéreurs de récupérateur d’eau.

L’Éco prêt à taux zéro (PTZ) et le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH)

L’acquisition d’un récupérateur des eaux de pluie ne permet pas de bénéficier de ces prêts. Ils s’adressent à des travaux de performance énergétique (chauffage, isolation, etc.).

Acquérir un récupérateur d’eau de pluie : Un geste écologique

Face au réchauffement climatique et à ses incidences, le gouvernement français encourage tous les foyers à réduire leur consommation d’énergie et leur consommation d’eau potable.

Récupérer les eaux pluviales grâce à un récupérateur fait partie des gestes écologiques à mettre en place. Il faut malgré tout respecter quelques règles élémentaires. Retrouvez notre article sur la réglementation en vigueur concernant les cuves à d’eaux.

Pour en savoir plus, parcourez le site du gouvernement.

Les nappes phréatiques, explications

Les nappes phréatiques sont des nappes d’eau de faible profondeur qui alimentent les sources d’eau potable et les puits. Elles sont attribuées à la consommation des hommes.

⟹ A noter :

Répartition de la provenance des eaux potables

  • 62 % nappes phréatiques
  • 38 % des eaux de surface (lacs, rivières, ruisseaux, etc.)
Voir aussi :   Comment jumeler 2 cuves à eau ?

Proches de la surface, les nappes phréatiques se trouvant en zone industrielle, urbaine ou agricole (agriculture intensive) sont fortement exposées à la pollution.

Avant distribution par nos robinets, l’eau subit des traitements pour garantir une consommation humaine en toute sécurité.

⟹ A noter : Après un hiver 2021/2022 avec des pluies peu nombreuses, on constate une forte baisse des nappes phréatiques au printemps 2022. On parle même de situation préoccupante pour certaines régions (Vendée, Touraine, Périgord, Provence, Côte d’Azur, etc.).

L’eau, une ressource précieuse

Parce qu’elle vient par nos robinets de façon naturelle et continue, nous avons tendance à oublier que cette eau, bien que renouvelable, n’est pas illimitée.

Récupérer l’eau de pluie est donc un acte citoyen et écologique.

La journée mondiale de l’eau en mars chaque année tente de sensibiliser la population à la nécessité de préserver cette ressource naturelle qui tend à s’appauvrir.

⟹ En savoir plus : consultez le site de de l’le site de l’INRAE

Acquérir un cuve de récupération : Un retour sur investissement rapide

L’investissement lié à l’achat d’un récupérateur d’eau et son installation sont amortissables très rapidement. Le prix de l’eau potable ne cesse de grimper.

Il faut savoir que 45 % de l’eau utilisée journellement n’a pas besoin d’être potable. L’eau de source suffit amplement.

Récupérer les eaux pluviales pour toutes ces tâches non alimentaires est donc une véritable aubaine et une économie appréciable.

Pour des besoins domestiques tels que les machines à laver le linge, les chasses d’eau, il est bon de noter que l’eau douce est nettement moins calcaire que l’eau de la collectivité. La durée de vie de vos appareils n’en sera que prolongée. L’investissement par contre sera supérieur (système de pompage, filtration).

Voir aussi :   Comment choisir sa cuve de récupération d’eau de pluie ?

Acquérir une cuve à eau : Comment faire son choix

Cuve Expert propose une large gamme de cuves à eau pour répondre aux besoins de tous.

Avant tout, il faut définir le volume de votre cuve. Rien ne sert de prendre trop petit ni trop grand.

Notre équipe est là pour vous guider dans votre choix de cuves à eau.

Besoins de renseignements complémentaires ou simples conseils, appelez le 03 59 61 63 62

L’installation d’une cuve récupératrice d’eau reste simple. Dans la majorité des cas, aucune déclaration d’achat n’est à faire si ce n’est pour un usage intérieur.

En conclusion sur les aides à l’acquisition d’une cuve à eau

L’achat d’une cuve à eau engendre un investissement relativement minime en comparaison du retour sur investissement rapide. Néanmoins, il serait dommage de ne pas profiter d’aides et subventions locales en place. Renseignez-vous auprès de votre mairie et de votre conseil général !

Également, n’hésitez pas à découvrir notre gamme de cuves à eau sur cuve-expert.fr

Laisser un commentaire