Comment choisir sa cuve de récupération d’eau de pluie ?

L’eau pluviale est une ressource gratuite qu’il est facile de collecter grâce à l’installation d’un récupérateur d’eau raccordé à une gouttière. Utiliser l’eau récupérée pour des travaux domestiques reste relativement intéressant économiquement et écologiquement.

Bien choisir sa cuve de récupération d’eau de pluie n’est pas toujours simple. Nous avons donc décidé de vous apporter toutes les informations nécessaires pour faire votre choix.

Choisir sa cuve de récupération d’eau de pluie : Quels critères ?

Visuel de récupérateur d'eau de Cuve-Expert

Le but principal étant bien souvent d’alléger votre facture d’eau potable en récupérant les eaux pluviales, il est important de bien déterminer le modèle de cuve correspondant à vos besoins, de façon à rentabiliser rapidement votre achat.

Plusieurs critères sont à prendre en compte. Premier critère : lieu d’installation de la cuve. Définir l’espace alloué à ce récupérateur est important.

Le volume en litres de la citerne

Définir le volume de votre cuve à eau en fonction de vos besoins est impératif. En effet, choisir une cuve trop petite serait dommage et pénalisant lors des pluies. Et une citerne trop grande, engendre un coût d’achat et un encombrement inutile.

Avec quelques chiffres (pluviométrie de votre région, surface de votre toit et coefficient de perte), il vous sera facile d’évaluer la taille de votre récupérateur d’eaux de pluie.

Renseignez-vous sur le volume des précipitations de votre localité. Multipliez ce chiffre par la surface de votre toiture. Appliquez le coefficient de perte rattaché à votre type de toiture. Le tour est joué !

Vous avez en main la quantité en litres pouvant être collectée au cours de l’année. Plus d’infos pour calculer le volume d’une cuve de récupération d’eau de pluie 10000L.

Le budget alloué à votre récupérateur

Suivant la dimension du récupérateur, le prix variera. Cuve Expert vous propose des citernes de 300 à 13000 litres pour un prix de départ à 246 euros et un prix final de 3576 euros.

Retrouvez notre gamme de cuves à eau sur notre site en ligne et notre article combien coûte une cuve à eau ?

Une cuve à eau enterrée coûte plus cher à l’achat et engendre des frais bien plus importants qu’une simple cuve aérienne (frais de terrassement).

Voir aussi :   Algues dans une citerne d'eau de pluie : Le guide complet pour les éliminer

Toutes nos citernes bénéficient de finitions de qualité pour une durabilité. L’investissement est donc de longue durée.

Au vu de l’augmentation du prix de l’eau potable, le budget alloué à l’achat de votre réservoir est rentabilisé en quelques années.

Une cuve pour quel usage ?

Une fois le récupérateur relié à la gouttière de votre toit, l’eau recueillie pourra rendre bien des services à l’intérieur de votre maison, dans vos jardins ou bien pour vos travaux extérieurs.

Voici les différentes applications auxquelles l’eau de pluie peut être destinée :

  • arrosage des jardins potagers, des massifs fleuris, de la pelouse.
  • irrigation des cultures.
  • abreuvage des animaux d’élevage.
  • lavage des voitures, des deux-roues.
  • nettoyage des engins agricoles, des locaux industriels.
  • lavage des sols de votre maison.
  • alimenter votre chasse d’eau.
  • réserve de secours en cas de restriction cause sécheresse.

En fonction des différentes utilisations, le volume nécessaire variera considérablement.

Optez pour une matière de cuve bien précise

Les récupérateurs d’eaux vendues par Cuve Expert sont essentiellement en plastique polyéthylène ultra résistant. Mais il existe des modèles en béton, fer, fibre de verre, etc…

Généralement, les utilisateurs apprécient les citernes enterrées en béton car elles paraissent pour eux plus résistance.

Pour les cuves non-enterrées, appelées également hors-sol, le PEHD (PolyÉthylène Haute Densité) est un excellent matériau:

  • Très resistant (contrairement au plastique bas de gamme),
  • Plus économique, et cela se répercute forcément sur le prix de vente,
  • Plus léger, rendant son déplacement, ses manipulations plus aisées

Que choisir entre les cuves à eau hors-sol ou enterrées ?

En fonction du type de cuves choisies, le budget alloué sera complètement différent.

Opter pour une cuve à eau aérienne

Cuve À Eau 1000L Hors-Sol Verticale Slim
Notre Cuve À Eau 1000L aérienne

Choisir un récupérateur hors sol est, vous l’imaginez, bien plus économique qu’une cuve enterrée qui engendre des frais plus conséquents.

Pour un usage extérieur (arrosage des jardins et nettoyage des véhicules), les cuves à eau hors sol sont nettement suffisantes.

Les réservoirs bénéficient d’un traitement contre les rayons du soleil. La qualité de l’eau est assurée. Par contre, en période d’hiver, il est recommandé de les vider pour éviter le risque de gel.

Si votre cuve extérieure est volumineuse, elle peut dénaturer votre extérieur. Des solutions de camouflage sont possibles (plantations).

Le choix d’une cuve à eau enterrée

Cuve à eau entérrée

Ce type de citerne est recommandé pour des volumes importants (à partir de 3000 litres jusqu’à 60000 litres).

Les travaux d’enfouissement sont relativement importants. Il est donc inutile et dommage d’engendrer de tels frais pour de petites cuves.

Enterrer un récupérateur d’eau de pluie permet de préserver l’eau stockée de la lumière du jour et de maintenir une température régulière.

Le risque de développement de bactéries et d’algues est nettement diminué. L’utilisation de cette eau collectée peut se faire tout le long de l’année sans aucun souci.

A noter : Il n’y a pas de risque de gel avec une cuve enterrée

Voir aussi :   Calculer le volume d’une cuve de récupération d’eau de pluie

L’option des citernes horizontales ou verticales

Le choix d’une citerne horizontale ou verticale ne dépend que de l’emplacement que vous avez choisi pour l’installer.

Vérifier la surface au sol octroyée pour votre cuve avant commande.

Les modèles de cuves horizontales sont optimisées au maximum pour réduire l’encombrement au sol.

La qualité de l’une ou l’autre reste la même.

Le top des ventes :

Cuve à eau 5000 L Hors-Sol Horizontale

Cuve À Eau 5000L Hors-Sol Horizontale
Notre Cuve À Eau 5000L Hors-Sol Horizontale

Cuve à eau 5000 L Hors-sol Verticale

Cuve À Eau 5000L Hors-Sol Verticale
Notre Cuve À Eau 5000L Hors-Sol Verticale

Pieds ronds ou pieds carrés : Lesquelles choisir ?

Pour plus de stabilité, toute la structure des pieds de nos cuves de stockage est renforcée. Pieds carrés ou pieds ronds, c’est une histoire d’esthétisme tout simplement. A vous de choisir votre préférence !

Nos meilleures ventes :

Cuve à eau 5000 L Hors-Sol Horizontale Pieds Ronds

Cuve À Eau 5000L Hors-Sol Horizontale

Cuve à eau 3000 L Hors-Sol Horizontale Pieds carrés

Cuve À Eau 3000L Hors-Sol Horizontale Pieds Carrés

Encombrement réduit ou classique

Vous trouverez sur notre site une sélection de cuves dites “SLIM” à encombrement réduit. Facilement intégrables, ces cuves à eau trouvent leur place sans soucis.

Notre meilleure vente de cuves “SLIM” :

Cuve à eau 2000 L Hors-Sol Verticale Slim

Cuve À Eau 2000L Hors-Sol Verticale Slim

Les règles d’usage à respecter

Suivant l’usage que vous comptez faire de cette eau de récupération, les règles à respecter ne sont pas les mêmes.

Consignes pour un usage extérieur

Pour un usage en extérieur, arrosage des jardins, nettoyage des voitures, abreuvage du bétail, aucune réglementation n’est mise en place. Vous êtes libre d’utiliser l’eau collectée comme bon vous semble.

Conseils pour un usage intérieur

Pour des besoins domestiques au sein de votre habitation, notamment pour votre chasse d’eau, vous devez impérativement faire le nécessaire pour empêcher tout retour d’eau de pluie dans le réseau de distribution d’eau potable. Un surpresseur reliant les deux réseaux (privé et public) permettra en cas de rupture de charge, la coupure automatique de la distribution. C’est une garantie pour le réseau collectif.

Une déclaration au service assainissement de votre commune doit être faite obligatoirement. Retrouvez notre article faut-il déclarer l’achat de votre récupérateur d’eau ?

Une plaque “EAU NON POTABLE” doit être apposée à côté de chaque robinet ou alimentation en eaux pluviales.

L’eau peut être utilisée pour laver vos sols intérieurs.

Pour le lavage du linge, vous avez l’obligation de traiter l’eau. Et un expert doit valider l’utilisation après analyse.

⟹ L’eau collectée dans votre récupérateur ne doit pas servir pour vos besoins alimentaires (cuisson des aliments, boissons,…) ni pour l’hygiène corporel (douche et bain).

⟹ Si l’aval de votre toit contient de l’amiante ou du plomb, l’eau ne doit pas être utilisée en intérieur.

⟹ les produits antigel sont interdits.

Pour plus de renseignements, lire l’article concernant la réglementation et normes en vigueur.

Comment installer une cuve à eau ?

L’installation d’une cuve récupérateur d’eau de pluie  est une opération relativement simple. Une fois l’emplacement défini, une dalle bétonnée fera l’affaire pour déposer votre cuve à eau.

Voir aussi :   Comment fixer un récupérateur d’eau au mur ?

Si vous envisagez de jumeler deux cuves de façon à augmenter votre capacité de stockage, il vous suffit d’acquérir un kit de connexion.

⟹ Attention toutefois à vérifier les dimensions au sol de votre citerne avant l’achat

Installation d’une cuve hors sol

  • Trouver un endroit adéquat, contre un mur.
  • Aplanir le sol et poser 2 parpaings pour supporter la cuve.
  • Percer la cuve à l’aide d’une scie cloche au niveau du branchement à la descente de gouttière.
  • Découper et installer le filtre du récupérateur sur la descente.
  • Raccorder la gouttière avec l’aide des kits proposés.
  • Relier l’ensemble de l’installation.
  • Faire appel à un professionnel pour une installation importante.
  • Demander au préalable des adresses de chantiers d’installation réalisés pour garantir la qualité.
  • Utiliser les robinets intégrés à la cuve pour la distribution d’eau.

Installation d’une cuve enterrée

  • Déterminer l’emplacement.
  • Creuser un trou.
  • Déposer un lit de sable d’au moins 20 cm au fond du trou pour prévenir d’éventuelles déformations de la cuve.
  • Rajouter un radier en béton de 20 cm dans le cas de zones humides ou argileuses, et sceller la cuve au sol.
  • Mettre en place les raccordements du système au réseau de la maison en cas d’utilisation à l’intérieur.

Entretien de votre cuve à eau

L’acquisition d’un récupérateur d’eau de pluie nécessite des règles d’entretien annuel. Un trou d’homme permet l’accès à l’intérieur de toutes nos cuves pour des travaux d’entretien et de maintenance. Entretenir annuellement une citerne à eau de pluie est essentiel pour la longévité de votre citerne.

La citerne a subi un traitement anti UV qui garantit la qualité de l’eau et évite au maximum le développement des algues. Elle est également opaque et de couleur bleue pour protéger de la lumière.

Si l’usage de l’eau est intérieur il vous faut 2 fois par an effectuer un contrôle général de l’installation.

Malgré tout, un nettoyage complet annuel est recommandé. Vidange, nettoyage interne, entretien filtre, contrôle vannes et robinets. Voir notre article comment entretenir une citerne d’eau de pluie ?

Conclusion

Utiliser l’eau provenant des précipitations est une véritable source d’économie et un geste écologique pour notre planète.

Choisir sa cuve de récupération d’eau de pluie est simple dès lors que les besoins réels et le volume à récupérer sont bien estimés.

Notre équipe reste néanmoins à votre disposition pour tous conseils au 03 59 61 63 62 et pour vous aider dans votre choix de cuves à eau.

Laisser un commentaire